Accouchement Acupuncture Grossesse Médecine chinoise

8 urgences durant la grossesse que les acupunctrices peuvent traiter pendant le confinement

En mars dernier, le MSSS du Québec a inscrit l’acupuncture comme service essentiel. Les acupuncteurs peuvent donc traiter les urgences. Voici donc une liste des urgences, établie par l’Ordre des acupuncteurs du Québec. Dans cette liste, plusieurs conditions obstétricales sont présentes dans le contexte de la grossesse.

Dans le contexte actuel de la pandémie, l’acupuncture s’avère une alternative intéressante pour soulager plusieurs maux dont souffrent les femmes enceintes.

Nausées graves non contrôlées par la prise de médication

Plusieurs femmes enceintes voient leur quotidien perturbé par d’intenses nausées. Dans certains cas, la médication n’améliore pas ou très peu les symptômes. L’efficacité de l’acupuncture pour traiter les nausées de grossesse a été maintes fois démontré par des études scientifiques. Normalement, de quatre à cinq traitements, à raison de deux par semaine, permettent de réduire considérablement cet état désagréable voire handicapant.

Anxiété, stress et angoisse durant la grossesse

Une grossesse en temps de pandémie peut amener son lot de stress et d’anxiété. Pour plusieurs femmes, une boule d’angoisse et une certaine fébrilité ne les quittent pas de la journée. Parfois, cet état est si envahissant qu’il rend le sommeil difficile, voire impossible. L’effet sédatif et apaisant de l’acupuncture en fait un outil de gestion du stress très efficace.

Douleur musculo-squelettique incapacitantes

Le prise de poids pendant la grossesse, la croissance de l’utérus et la présence de bébé amènent un changement de posture qui favorise l’apparition de douleurs. Et si on ajoute à ça la sécrétion de relaxine, tout est en place pour un possible cocktail explosif! Ceci explique bien que les douleurs peuvent souvent devenir incapacitantes, difficiles à soulager. L’acupuncture permet de diminuer l’inflammation et de favoriser un relâchement musculaire, par le fait même soulageant considérablement les futures mamans.

Oligohydramnios

L’acupuncture s’avère très efficace pour augmenter la présence de liquide amniotique. Après avoir inséré des aiguilles, l’acupuncteur chauffe certains points pour favoriser la production de liquide.

Menace de travail préterme

En plus de tonifier le corps pour éviter un accouchement prématuré, les traitements d’acupuncture calment l’utérus et le fœtus. Les contractions prématurées sont alors considérablement diminuées.

Version de bébé

Plusieurs études démontrent l’efficacité de l’acupuncture pour favoriser le bon positionnement de bébé. L’insertion d’aiguilles augmente la présence de liquide amniotique. Par la suite, l’acupuncteur chauffe un point qui favorise le mouvement de la tête du bébé vers le bas. Avec les explications de l’acupuncteur, la future maman poursuit le traitement à la maison. Les traitements sont pleinement efficaces entre la 32e et la 36e semaine.

Risque de pré-éclampsie

La pré-éclampsie est la combinaison d’une tension artérielle élevée, de présence de protéines dans les urines et d’œdème. L’acupuncture agit efficacement et rapidement pour abaisser la tension. De plus, elle permet de diminuer considérablement l’œdème dont souffre beaucoup de femmes enceintes.

Induction

Bébé se fait désirer? L’acupuncture favorise le début du travail tout en respectant votre rythme et celui du bébé. En effet, il s’agit d’une excellente alternative pour éviter les interventions médicales. Les traitements stimulent le corps dans les différentes étapes qui mènent au travail actif. De plus, les aiguilles amènent aussi la femme à relaxer et à entrer dans un état d’intimité qui permet l’ouverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *